Quelle ambition pour l'IAE

26 avril 2013

Face à la montée du chômage et de l’exclusion, les entrepreneurs d’insertion proposent à l’Etat de développer leurs solutions pour les personnes éloignées de l’emploi. Le Pacte pour l’insertion et l’emploi rassemble cette ambition : en utilisant leur dynamisme entrepreneurial, et si des conditions satisfaisantes leur sont assurées, les entreprises d’insertion (EI) et entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI), qui sont la rencontre entre un pro jet d’entreprise et une politique publique, peuvent tripler le nombre de personnes salariées en insertion d’ici 5 ans.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault se sont associés dès 2012 à cette ambition en signant ce Pacte. Le gouvernement s’est saisi de cette ambition et les ministres présents à la séance plénière du CNIAE l’ont affirmé : l’insertion par l’activité é conomique (IAE) fait partie des outils mobilisés pour la bataille pour l’emploi.

Aujourd’hui est une étape importante pour l’IAE. Les acteurs attendaient un nouveau souffle depuis de nombreuses années : le renouvellement du CNIAE et le lancement de la concertation pour la réforme du financement sont autant d’éléments encourageants qui rassurent les acteurs sur le rôle qu’ils souhaitent pouvoir jouer dans la lutte contre l’exclusion et le chômage. L’IAE a fait ses preuves depuis 30 ans pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes exclues du marché du travail.

Lire la suite dans la contribution téléchargeable en lien ci-contre